Un test cognitif numérique pour évaluer les troubles de la prise de décision

Innovation

Proposé par la start-up It’s Brain, MindPulse est un test numérique qui fournit en quinze minutes un rapport complet sur la capacité d'un patient à réagir à un stimulus. Développé en collaboration avec une équipe de l'Institut des neurosciences Paris-Saclay - NeuroPSI (CNRS/Univ. Paris-Saclay), il mesure précisément des troubles cognitifs liés à de nombreuses pathologies.

La vitesse psychomotrice avec laquelle une personne réagit à un stimulus est affectée par de nombreuses pathologies, telles que les troubles de l'attention (TDAH), la dépression, les maladies dégénératives, les addictions, les troubles du sommeil ou encore les troubles cognitifs liés aux COVID longs.

MindPulse est un test cognitif numérique de nouvelle génération, qui mesure les réactions au centième de seconde, et produit des résultats complets en une quinzaine de minutes. Le nouvel outil de test, mis au point avec une équipe de l'Institut des neurosciences de Paris-Saclay, a donné lieu à un dépôt de brevet1. La start-up It’s Brain le commercialise auprès des cliniciens (psychologues, médecins, orthophonistes, psychomotriciens et ergothérapeutes). Des tests permettant de mesurer le ralentissement psychomoteur existent déjà, mais ils reposent encore trop souvent sur l'usage du papier et du crayon, et d'un chronomètre pour mesurer les temps de réaction. Ils sont longs à réaliser, créant ainsi des effets de fatigue attentionnelle et leurs résultats sont peu précis. '' Si les tests existants ne sont pas satisfaisants, c'est aussi parce que les résultats qu'ils livrent ne permettent pas de mieux distinguer les différents processus cérébraux qui interviennent dans la réaction à un stimulus '', indique Sandra Suarez, psychologue et docteure en neurosciences, présidente et directrice R&D d'It’s Brain.

  • 1. Brevet WO2021009470 « Procédé et système de test de la cognition par traitement de la réaction d'un sujet à des stimuli », en copropriété CNRS/It's Brain/Université Paris XI Paris Sud
MindPulse, start-up It’s Brain

MindPulse, lui, identifie et quantifie les difficultés de prise de décision d'un patient selon trois ordres : l'attention, l'inhibition, et la réaction à la difficulté (un nouvel indice du fonctionnement cérébral). MindPulse est le fruit des réflexions et études menées par Sandra Suarez avec Sylvie Granon, professeure à l'Institut des Neurosciences de Paris-Saclay (NeuroPSI), co-inventrice et conseillère scientifique d'It’s Brain. Le développement du test numérique a été réalisé avec Bertrand Eynard, professeur en physique et mathématique au CEA, co-inventeur et directeur du développement d'It’s Brain.

Le principe de MindPulse est simple : il présente des images sur écran au sujet, auquel il est demandé de réagir en cliquant avec la souris. La mesure des temps de réaction fournit 144 données sur le patient, et des analyses statistiques élaborent automatiquement un rapport chiffré et graphique sur ses caractéristiques cognitives. En plus de sa rapidité et de sa précision, le nouveau test a l'avantage de ne pas être lié à une langue ou une culture.

Plus d’un millier de cliniciens se sont inscrits pour le tester. It’s Brain propose le logiciel gratuitement et offre trois essais de comptes-rendus. Si le clinicien est convaincu, il pourra alors acheter d’autres comptes-rendus selon différentes formules (25, 50 ou 100). La start-up est également ouverte à des partenariats de recherche avec des laboratoires intéressés ; le test et ses comptes-rendus sont en général fournis gratuitement, pour les études relevant de la recherche publique. Des collaborations avec des CHU sont en cours et visent à mieux caractériser certaines pathologies comme les effets neurocognitifs de la COVID-19, la dépression résistante ou encore les AVC. L'équipe de Sylvie Granon à l'Institut des neurosciences de Paris-Saclay poursuit cette recherche en adaptant le test à la souris, ce qui permettrait d'en étudier les marqueurs biologiques et neuronaux et d'en déterminer les facteurs d'influence. En outre, un nouveau test, basé cette fois sur l'audition, devrait permettre de mieux différencier les atteintes sensorielles périphériques de celles d’origine « centrale », faisant ainsi bénéficier de cette innovation à un plus large public, incluant les personnes présentant des déficiences auditives ou visuelles.

Contacts :

  • Sandra Suarez / Présidente et directrice R&D d'It's Brain
  • Bertrand Eynard / Professeur en physique et mathématiques à l'IHES et au CEA - Directeur du développement d'ItsBrain, chercheur associé à l'Institut de physique théorique - IPhT (CNRS/CEA)
  • Sylvie Granon / Professeure en neurosciences à l'Institut des neurosciences de Paris-Saclay (NeuroPSI)